Edito dans le BTP Savoie Info n°157 Mai-Juin 2017


rene-chevalier-president-cci-savoie-btp-presidentielle-emploi-economie-2017C’est en demeurant attentifs à nos propres spécificités territoriales que nous resterons à même de répondre efficacement aux exigences régionales et nationales

Notre président de la République a clairement affiché sa vision de l’avenir en Europe dès les premiers jours de sa présidence.
En se rapprochant de son homologue allemand, en faisant face aux États-Unis et en accueillant Poutine, a-t-il voulu mettre au-devant de la scène internationale une Europe Forte et Unie ?

Cela étant, la question du BTP Français demeure, et les positions prises à ce sujet ne sont pas aussi claires que celles affichées au niveau de l’Europe.
C’est aujourd’hui une évidence que le BTP est un outil performant pour faire face aux crises, et qu’il permet aussi d’atténuer l’austérité qui en découle pour notre activité économique.

Notre profession est à la manœuvre sur deux axes sur lesquels la Fédération du BTP Savoie porte un regard attentif.

En premier, le détachement et le dumping social. Si elles ont concentré l’essentiel des attentions des acteurs économiques et politiques ces derniers mois, aucune des mesures proposées pour réguler la concurrence déloyale n’a rencontré l’adhésion totale de l’Union Européenne.
Pour exemple la clause « Molière » a été le révélateur des tensions et des discordes autour du statut des travailleurs détachés, et j’ai exprimé notre position en Savoie.
Pour les femmes et les hommes du BTP Savoie cette clause est utopique, nous avons toujours oeuvré pour l’équité de tous NOS salariés, toutes origines confondues.
« Une clause qui aurait vraiment du sens serait celle qui ferait que les donneurs d’ordre publics écartent définitivement toutes les offres anormalement basses, qui ne profitent qu’aux entreprises hors la loi, avec une main d’oeuvre non déclarée ».
Je suis donc en accord avec l’idée de retravailler la directive européenne sur les travailleurs détachés de 1996, et satisfait de la position forte et résolue prise par notre président de la République sur le sujet.

Le second axe, dont le chantier a été avancé lors du quinquennat Hollande, est la politique volontariste du gouvernement pour relancer la construction. Ce chantier a pour objectif de permettre aux familles de se loger décemment, de devenir propriétaires, et il doit être reconduit voire même renforcé par de nouveaux dispositifs encore plus incitatifs.
Permettre aux familles de préparer leur avenir et de s’assurer la sécurité d’un toit sur la tête est, au-delà d’apporter d’excellentes perspectives économiques, une nécessité et non pas un luxe.

Pour aller plus loin dans la réflexion sur ces deux axes abordés, la Fédération du BTP Savoie doit continuer à rester en cohérence avec la réalité de son territoire avant de s’adapter aux mesures régionales et/ou nationales.

C‘est en demeurant attentifs à nos propres spécificités territoriales que nous resterons à même de répondre efficacement aux exigences régionales et nationales.

René Chevalier